Entre Temps 9.PNG
95845038_238930674020406_879733169077616

ENTRE TEMPS

" Les objets insignifiants sont souvent les plus intéressants. (...). Le banc appartient à cette catégorie. On s'y repose, on revient à soi, on se soustrait, l'espace d'un instant, à l'effort permanent de se relier au monde. "

 

Texte, extrait du livre " La poétique du banc" de Michel Jacob

 

 

S' échapper un instant hors du temps, sept minute dans une parenthèse.

Un solo à quatre, entre un banc, une contrebasse, un musicien et une danseuse, dans un univers pleins de résonances, hors du temps, à contre courant du mouvement quotidien. J'attends, j’observe...Quelques chuchotements entrent. Les notes de la contrebasse vibrent, résonnent; elles font échos au mouvement, dialogue attentif, serein, où glisse l'idée du déséquilibre sans césures. Habité du silence, elles s'extraient.

Jusqu'à ce que le temps se brouille, qu’il n’ai plus son sens... Qu'il devienne plutôt le son de ma respiration contre le sol, la trace de ma main dans l’espace, le poid de mon corps sur le banc. J'ai eu envie d’un moment de douceur, où je pouvais prendre le temps...

 

Solo de danse avec un contrebassiste, sur la thématique du temps, de l'attente et du banc, commande du Centre National de la Danse Contemporaine, sélectionné pour le festival "Premier Plan" à Angers.

                                                                                                2015